Concours de Professeur(e) de seconde classe en Génie des procédés

Job description

  • Établissement : IMT Mines Alès (Ecole nationale supérieure des mines d’Alès)

Centre de recherche et d’enseignement : Centre de Recherche et d’Enseignement en Environnement et Risques (CREER).

Localisation : Alès

Date de prise de poste : Décembre 2022


Présentation de notre établissement et du Centre CREER

L’Institut Mines-Télécom

L’institut Mines-Télécom (IMT), grand établissement au sens du code de l’éducation, est un établissement public scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) placé sous la tutelle principale des ministres chargés de l’industrie et du numérique. Premier groupe d’écoles d’ingénieurs en France, il fédère 11 écoles d’ingénieur publiques réparties sur le territoire national, qui forment annuellement 13 500 ingénieurs et docteurs. L’IMT emploie 4500 personnes et dispose d’un budget annuel de 400M€ dont 40% de ressources propres. L’IMT comporte 2 instituts Carnot, 35 chaires industrielles, produit annuellement 2100 publications de rang A, 60 brevets et réalise 110M€ de recherche contractuelle.


IMT Mines Alès

Créée en 1843, IMT Mines Alès compte à ce jour 1200 élèves (dont 200 étrangers) et 350 personnels. Elle possède deux campus à Alès et est également implantée à Montpellier et Pau. Ses élèves sont des ingénieurs généralistes, des ingénieurs de spécialité (par apprentissage), des doctorants et des élèves de masters ou mastères spécialisés. Elle accueille de plus 500 stagiaires en formation continue professionnelle. L’école dispose de 3 centres de formation et de recherche de haut niveau scientifique et technologique, qui œuvrent dans les domaines des matériaux et du génie civil (C2MA), de l’environnement et des risques (CREER), de l’intelligence artificielle et du génie industriel et numérique (CERIS). Ces entités regroupent environ 80 enseignants-chercheurs permanents (dont 40 HDR), 20 personnels techniques et 10 personnels administratifs de soutien à la recherche, 80 doctorants et post-doctorants, qui produisent chaque année 90 publications de rang A et 3M€ de contrats de recherche, dont 1M€ de contrats directs avec les entreprises. IMT Mines Alès est accréditée à délivrer le diplôme de docteur dans 4 écoles doctorales. Elle dispose de 12 plateformes technologiques et compte 1600 entreprises partenaires. La créativité est une caractéristique forte qui irrigue toutes ses activités. L’école fut la première à créer un incubateur en 1984 (200 entreprises créées à ce jour, 1000 emplois). L’école offre des parcours professionnels riches et variés : les enseignants-chercheurs ont des possibilités de mobilités professionnelles dans les différentes écoles de l’IMT et peuvent également occuper s’ils le souhaitent des responsabilités au sein des directions fonctionnelles de l’école (direction des études, de la recherche, de l’international, du développement économique…) sur une partie de leur temps.

IMT Mines Alès a noué des partenariats structurants avec le CNRS et les universités de Montpellier, de Nîmes et de Pau. Les centres de l’école ont, en particulier, développé des collaborations scientifiques solides avec les unités de recherche HSM, LMGC, IPREM, EUROMOV et CHROME qui ont conduit à l’intégration de certaines équipes de recherche d’IMT Mines Alès au sein de ces UMR pour le nouveau quinquennal.


Centre de Recherche et d’Enseignement en Environnement et Risques (CREER)

Au sein de l’IMT Mines Alès, le centre de recherche et d’enseignement en environnement et risques (CREER) conduit des activités de recherches dans les domaines de l'environnement industriel et du risque. Il regroupe :

  • L’équipe « Eau Ressources et Territoires » (ERT),
  • L’équipe « Etude des RisquEs et de la QUAlité de l’air » (EUREQUA).

L’équipe EUREQUA (12 enseignants-chercheurs dont 7 HDR, 3 Ingénieurs de recherche, 3 techniciens, 10 doctorants) développe une recherche ciblée sur la gestion des risques majeurs, les pollutions par les COV, les nuisances et gênes liées aux odeurs. Les champs d’application concernent les risques industriels, naturels et les risques chroniques liés aux rejets industriels ou les ambiances confinées (air intérieur, ambiance de travail).

Depuis le 1er janvier 2021, l’équipe EUREQUA a intégré le Laboratoire des Sciences des Risques (LSR), une unité propre de recherche d’IMT Mines Alès destinée au développement des travaux de recherche centrés sur la gestion des risques et plus particulièrement sur l’amélioration de la sécurité, la sûreté, et le bien-être des populations et des générations futures face aux risques technologiques, chroniques, naturels et sanitaires.


Contexte des activités de recherche

Le milieu dans lequel évolue nos sociétés est soumis à des perturbations d’origines anthropique comme naturelle, s’exerçant sur des échelles de temps et d’espace très variables. Ces perturbations peuvent conduire à des déséquilibres importants et à des situations complexes à maitriser. Les conséquences de ces situations s’avèrent dans tous les cas coûteux en termes humains, ou en termes de biens matériels, de ressources et organisationnel. Ces situations évoluent quelquefois vers des crises majeures, impactant à plus ou moins long terme les populations humaines (impact sur la santé), l’environnement (impact écologique), les infrastructures (impact sur les biens) ou encore les modes de vie (impact sur la société et l’économie). Différentes formes de risques sont alors à envisager, qu’ils soient liés à des aspects technologiques, naturels, chroniques ou sanitaires.

Le Laboratoire des Sciences des Risques (LSR) est le résultat de l’union de connaissances et de savoir-faire présents au sein d’IMT Mines Alès pour développer une science des risques. La recherche développée dans le LSR se trouve la croisée des sciences de l’ingénieur, des sciences numériques, des sciences de l'environnement, et des sciences humaines et sociales, dans l’objectif d’améliorer la sécurité, la sûreté, et le bien-être des populations et des générations futures face aux risques technologiques, chroniques ou naturels.

Aujourd’hui, le LSR compte 23 Enseignants-Chercheurs (dont 14 HDR), 26 Doctorants, et 7 personnels techniques et se dote d’une organisation et d’une animation à la hauteur de l’enjeu que représente cette mixité de communautés au service de la société et de l'environnement. En effet, le LSR s’est construit sur la base d’une double approche scientifique en croisant, d’une part, les « thèmes de recherche » suivants :

  • Caractérisation et réduction des aléas ;
  • Evaluation de la vulnérabilité et de la résilience des enjeux ;
  • Ingénierie des systèmes complexes face aux risques ;
  • Gestion de crise.

Ces thèmes constituent des questions scientifiques transverses et fédératrices qui peuvent s’appliquer aux divers types de risque ; et d’autre part, des « champs d’applicatifs », qui constituent des types de risques pris pour objets d’études (risques technologiques ; risques chroniques ; risques naturels et risques sanitaires exceptionnels).


Description de l’emploi

La personne sera invitée à présenter les actions qu’elle envisage de mettre en œuvre pour servir au mieux la raison d’être de son poste.


Activités d’enseignement

Les enseignants-chercheurs de l'Institut Mines-Télécom ont la responsabilité de l'élaboration des programmes d'enseignement, de la coordination des équipes pédagogiques et des actions menées en matière d'innovation pédagogique. La personne recrutée sera donc amenée à participer, en fonction de ses domaines de compétences, aux activités d’enseignement de l'école qui incluent :

  • La formation initiale d'ingénieur généraliste
  • La formation initiale d’ingénieur de spécialité par apprentissage ;
  • Les formations spécialisées (master, mastères spécialisés) ;
  • La formation doctorale.

Il pourra être demandé à la personne recrutée de participer à la recherche et à l’encadrement de missions de terrain dans le cadre de la pédagogie-action développée par l’école, ainsi qu’à du tutorat d’élèves. Une partie de ces enseignements pourra être effectuée en anglais, selon des modalités de pédagogie active ou sous forme de MOOC.

L'équipe EUREQUA participe aux enseignements de l’Unité d’Enseignement Energie se déroulant en tronc commun, dans la formation d’ingénieur du département Energie, Environnement et Risques (EER), dans le Mastère spécialisé Sécurité Industrielle et Environnement ainsi que dans le Master International DAMAGE.

La personne interviendra plus particulièrement dans le domaine de la mécanique des fluides pour l’unité d’enseignement Energie, en génie des procédés dans le projet Oleum du département d’enseignement Energie, Environnement et Risques et dans le cours sur les phénomènes accidentels du Mastère DAMAGE (Risques dans l’industrie). La personne participera aux autres missions d’enseignement du département EER telles que les missions « Recherche et Développement », les jurys de projets de fin d’étude.


Activités de recherche

La thématique de recherche développée devra répondre à la problématique de la gestion des risques. Elle portera plus particulièrement sur la caractérisation et la réduction des aléas et notamment sur les thématiques liées aux explosions et aux incendies.

Ces travaux de recherche s’intègreront dans une démarche d’aide à la gestion des risques pour les industriels.

Le/la candidat(e) veillera à développer une approche pertinente pouvant être déclinée à d’autres systèmes et pouvant s’intégrer dans le cadre de projets interdisciplinaires.

La personne recrutée sera responsable de :

  • La définition des principales orientations scientifiques et des objectifs poursuivis ;
  • L'identification d'innovations attendues en réponse à des problèmes industriels et sociétaux ;
  • La définition d'un programme de travail scientifique, son déroulement et sa valorisation au travers de publications et/ou de transferts (notamment via l'incubateur de l'école).

Ces travaux feront l'objet de directions de thèses. La personne recrutée sera chargée de l'animation de cette recherche en interne, mais également en externe par le biais de collaborations avec des organismes de recherche, d'organisations de rencontres scientifiques académiques et de rencontres de vulgarisation destinées au grand public.

La personne recrutée s’intégrera activement dans la dynamique de l’équipe EUREQUA du Centre de Recherche et d’Enseignement en Environnement et Risques (CREER) et s'impliquera activement dans le Laboratoire des Sciences des Risques, unité propre de recherche d’IMT Mines Alès.


Activités de valorisation et de transfert technologique

La personne recrutée sera chargée de rechercher et monter des contrats de recherche avec des industriels ainsi que du montage de dossiers de demande de financements auprès d’organismes publics ou de programmes internationaux. A ce titre, elle pourra être amenée à assurer l'interface avec le partenaire contractuel, prendre en charge les objectifs scientifiques définis dans le projet, animer l'équipe projet et assurer le suivi de son déroulement, ainsi que la communication afférente.

D'autre part, la personne devra être capable de comprendre le processus d’exploitation commerciale de résultats de recherche pour être à même d’identifier les occasions de contribuer à la coopération entre la recherche académique, la recherche industrielle et les secteurs de production.

Enfin, la personne recrutée sera amenée à réaliser, dans son champ de compétences scientifiques et techniques, des actions destinées à accompagner des entreprises ou l’incubateur de l’école afin de favoriser la création de spin off et le développement d’entreprises technologiques.


FICHE DE POSTE


Job requirements

Profil et candidature

Profil recherché et critères généraux d’évaluation

La personne recrutée devra être titulaire d’une Habilitation à Diriger les Recherches (HDR) en Sciences pour l’Ingénieur et avoir une expérience reconnue dans le domaine des phénomènes dangereux : incendie, explosion, fuites de gaz toxiques, dispersion atmosphérique. La personne recrutée devra posséder une expertise forte dans la conception et le pilotage d’essais expérimentaux pouvant aller de l’échelle de laboratoire aux essais à grande échelle, incluant les aspects sécurité et instrumentation. Le titulaire devra également justifier de bonnes capacités de relations et de collaboration avec le milieu industriel. Des expériences dans la coordination de projets nationaux et européens constitueraient des éléments très favorables complémentaires. Le candidat devra également faire preuve de créativité et du sens de l’’innovation.

Ce poste conviendrait à une personne dynamique, impliquée, d’une curiosité intellectuelle notable, ayant l’expérience de montage de projets de recherche ou collaboratifs. Le titulaire fera preuve d’autonomie, d’esprit d’initiative, d’adaptabilité et de rigueur. Il possèdera une réelle motivation pour l’enseignement et pour la pédagogie, notamment sur des formes de pédagogie active, ainsi que pour les partenariats avec les entreprises. Il sera organisé et au fait des préoccupations de sécurité.

Elle devra valoriser ses compétences dans le cadre de projets pluridisciplinaires. Une ou des expériences à l’international ou en entreprise après la thèse seraient des éléments positifs différentiant.

Ce poste nécessite une personne attirée par le travail en équipe, l’animation de formations, de projets de recherche ou collaboratifs. Elle fera preuve d’autonomie, d’esprit d’initiative, d’adaptabilité et de rigueur. Elle possèdera une réelle motivation pour l’enseignement et pour la pédagogie, notamment pour des formes de pédagogie active, ainsi que pour les partenariats avec les entreprises.

Il est également attendu de réelles aptitudes et une expérience en organisation et travail en équipe : organisation de réunions, planification des actions, contribution à la rédaction de documents administratifs. Une bonne pratique de l’anglais scientifique est indispensable. Elle sera capable de dispenser des enseignements en anglais.

Elle devra avoir démontré ses capacités en matière d’animation de la recherche et de direction de thèses et justifier de compétences scientifiques et techniques de haut niveau.

Les principaux critères d’évaluation seront :

  • Expérience significative en enseignement et notamment dans les nouvelles formes pédagogiques dans les domaines concernés ;
  • Capacité à renforcer la thématique de recherche (à compléter en fonction des expériences et connaissances souhaitées/ recherche partenariale…) ;
  • Capacités d’insertion dans le projet du laboratoire, du centre et de l’école ; pertinence du projet d’intégration ;
  • Production scientifique : qualité et nombre de publications dans des revues de rang A ;
  • Recherche partenariale : partenariats industriels directs, recherche collaborative, accompagnement de start-ups ;
  • Partenariats et expérience internationales ;
  • Maîtrise de l’anglais.


Conditions administratives de candidature

Le recrutement par concours est ouvert dans la discipline Génie des procédés.

Les candidats doivent remplir les conditions statutaires des professeurs de l'Institut Mines-Télécom fixés dans le décret n°2007-468 du 28 mars 2007 modifié.


Les candidats doivent être ressortissants d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen au jour du dépôt de leur candidature (loi 83-634 du 13 juillet 83 portant sur les droits et obligations des fonctionnaires. Art 5 et 5 bis).


Modalités de candidature

Pour retirer un dossier de candidature, merci d’envoyer une demande par mail à :

recrutements@mines-ales.fr.

Le dossier accompagné, notamment, d'un curriculum vitae faisant état des activités d'enseignement, des travaux de recherche et des relations avec le monde économique et industriel (10 pages maximum) et, à la discrétion des candidats, de lettres de recommandation, devra être adressé à :

IMT Mines Alès

A l'attention de Madame Géraldine Brunel

Service de gestion des ressources humaines

6 avenue de Clavières

30319 Alès cedex

Date limite de clôture des candidatures : 01/10/2022.

Une transmission électronique est également demandée à recrutements@mines-ales.fr


Déroulement du concours

Date pressentie indicative du jury d’admissibilité (pas de présence des candidats) : Mercredi 5 octobre. Les candidats admissibles seront informés dans les meilleurs délais après cette date.

Date pressentie indicative du jury d’admission (audition des candidats admissibles) : vendredi 14 octobre après-midi ou lundi 17 octobre

Le classement du jury d’admission sera diffusé immédiatement après la tenue du jury.

Date de prise de fonction souhaitée : 01/12/2022.


Personnes à contacter

  • Sur les aspects administratifs : Géraldine BRUNEL (responsable du service de gestion des ressources humaines), geraldine.brunel@mines-ales.fr, 04.66.78.50.66.