Aller au contenu

Offre de stage M1/M2 : Prédiction par modélisation statistique de l’influence des émissions biogéniques sur les aérosols inorganiques secondaires en site rural : approche par forêts aléatoires - stage de 4 à 6 mois à IMT Nord Europe

Sur site
  • Douai, Hauts-de-France, France
Energies renouvelables et ressources

Description de l'offre d'emploi

Unité : CERI EE

Responsables hiérarchiques : Anna FONT, Esperanza PERDRIX

Nature de l’emploi : Stage de M1/M2

Lieu de travail : IMT Nord Europe – Campus de Douai, 941 rue Charles Bourseul 59500 Douai


Contexte :

Ecole sous tutelle du ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, et école de l’Institut Mines Télécom, IMT Nord Europe a 3 missions principales : former des ingénieurs responsables aptes à résoudre les grandes problématiques du XXIème siècle ; mener des recherches débouchant sur des innovations à haute valeur ajoutée ; soutenir le développement des territoires notamment en facilitant l’innovation et les créations d’entreprises. Son objectif est de former les ingénieurs de demain, maîtrisant à la fois les technologies numériques et les savoir-faire industriels. Idéalement située au carrefour de l’Europe, à 1 heure de Paris, 30 minutes de Bruxelles et 1H30 de Londres, IMT Nord Europe a l’ambition de devenir un acteur majeur des grandes transformations industrielles, numériques et environnementales du XXIème siècle en combinant, tant dans ses enseignements et que dans sa recherche, les sciences de l’ingénieur et les technologies du digital.

Localisée sur 2 sites principaux d’enseignement et de recherche, à Lille et à Douai, IMT Nord Europe s’appuie sur plus de 20000m² de laboratoire pour développer un enseignement de haut niveau et une recherche d’excellence dans les domaines suivants :

- Systèmes Numériques

- Energie Environnement

- Matériaux et Procédés

Pour plus de détails, consulter le site internet de l’Ecole : www.imt-nord-europe.fr

Le poste est à pourvoir au sein du Centre d’Enseignement, de Recherche et d’Innovation (CERI) Energie Environnement (EE). Le CERI Energie Environnement mène des activités de recherche sur les thématiques environnementales et énergétiques. L’équipe en Sciences de l’Atmosphère (SAGE) focalise ses recherches sur les thématiques en lien avec la qualité de l’air et l’impact des activités humaines sur la composition des atmosphères intérieures et extérieures. Les projets de recherche s’appuient sur une recherche fondamentale et appliquée et visent à une meilleure compréhension des processus physicochimiques de génération, de transport et de transformation des polluants gazeux et particulaires.


Missions :

Ce sujet de stage se situe dans le domaine de la modélisation statistique appliquée à l’environnement atmosphérique. Il vise à mieux comprendre les effets du changement climatique, en particulier l’influence des canicules et de la sécheresse, sur les particules atmosphériques en suspension dans l’air. En effet, en Europe, on estime que les particules fines dans l’atmosphère sont responsables d’environ 400000 décès prématurés par an (Medina et al., 2016). C’est donc un enjeu sanitaire que de mieux prévoir leur concentration et leur composition à l’avenir.

Les particules atmosphériques sont constituées d’une fraction primaire et d’une fraction secondaire. Les particules primaires sont émises directement dans l’atmosphère par des sources naturelles (sols, embruns marins…) et des sources anthropiques (transports, chauffage, industries…). Les particules secondaires sont formées chimiquement dans l’atmosphère, à partir de gaz précurseurs. Cette formation dépend de la composition gazeuse de l’atmosphère et des conditions météorologiques comme la température et l’humidité. Avec le changement climatique on observe une modification de la composition gazeuse de l’atmosphère (hausse des émissions biogéniques) et une aussi de la température. Ces processus atmosphériques sont non-linéaires, souvent méconnus et difficiles à modéliser par une approche déterministe. Dans le cadre de ce stage, nous proposons d’appliquer une approche statistique par forêts aléatoires. L’étude s’appuiera sur une base de données existantes de mesures de la composition chimique en gaz et en particules dans l’air, dans un site rural, pendant 1 an à une fréquence horaire (environ 8760 mesures horaires par espèce, 21 espèces chimiques + 5 paramètres météorologiques). Suivant les résultats obtenus, la rédaction d’une publication scientifique pourrait être envisagée.


Activités :

Le stage se déroulera selon les étapes suivantes :

1) une étude bibliographique préliminaire sur les aérosols atmosphériques et la modélisation statistique appliquée à l’environnement atmosphérique ;

2) l’étude statistique des relations entre les variables de la base de données, avec une prise en compte de leur incertitude ;

3) l’élaboration d’un modèle de forêts aléatoires ;

4) la comparaison des résultats avec d’autres études identifiées dans l’étude bibliographique.

Mots-clés : pollution, atmosphère, aérosols secondaires, analyse statistique, forêts aléatoires

Bibliographie :

Medina S., Pascal M., Tillier C. Impacts de l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France continentale et analyse des gains en santé de plusieurs scénarios de réduction de la pollution atmosphérique. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 12 p. Disponible à partir de l’URL : https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/189662/2330878#:~:text=En%202015%20l'Agence%20europ%C3%A9enne,de%2043%20000%20en%20France)

Pré-requis du poste

Profil de la candidate/du candidat : (Prérequis/ Diplôme)

Le sujet s’adresse à une/un étudiante/étudiant en Master 2 de préférence (si Master 1, le sujet sera adapté selon la durée du stage) en sciences des données avec une sensibilité aux sujets environnementaux.


Conditions :

Le démarrage du stage est prévu au 1er semestre 2024.


Renseignements et modalités de dépôt de candidature :

  • Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser à

Anna FONT, Enseignant-Chercheur, anna.font@imt-nord-europe.fr, 0327712606

Esperanza PERDRIX, Enseignants-Chercheuse, esperanza.perdrix@imt-nord-europe.fr, 0327712615

  • Pour tout renseignement administratif, merci de vous adresser à la Direction des Ressources Humaines : jobs@imt-nord-europe.fr
  • Par ailleurs, le poste peut être aménagé pour une personne en situation de handicap.


Date limite de candidature : 07/04/2024

ou