Aller au contenu

Post doctorante/Post-doctorant pour le développement de la mesure du potentiel oxydant des aérosols atmosphériques collectés sur membrane ou en ligne en CDD de 14 mois à IMT Nord Europe

Sur site
  • Douai, Hauts-de-France, France
Energies renouvelables et ressources

Description de l'offre d'emploi

Unité : CERI EE

Responsable hiérarchique : Directrice du Centre d’Enseignement, de Recherche et d’Innovation Energie Environnement (CERI EE)

Responsable fonctionnel : Laurent Alleman

Nature de l’emploi : Contrat à durée déterminée (CDD – 14 mois) - Temps complet

Lieu de travail : IMT Nord Europe Douai – Bourseul. Des déplacements sont à prévoir


Contexte :

Ecole sous tutelle du ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, et école de l’Institut Mines Télécom, IMT Nord Europe a 3 missions principales : former des ingénieurs responsables aptes à résoudre les grandes problématiques du 21ème siècle ; mener des recherches débouchant sur des innovations à haute valeur ajoutée ; soutenir le développement des territoires notamment en facilitant l’innovation et les créations d’entreprises. Son objectif est de former les ingénieurs de demain, maîtrisant à la fois les technologies numériques et les savoir-faire industriels. Idéalement située au carrefour de l’Europe, à 1 heure de Paris, 30 minutes de Bruxelles et 1h30 de Londres, IMT Nord Europe a l’ambition de devenir un acteur majeur des grandes transformations industrielles, numériques et environnementales du 21ème siècle en combinant, tant dans ses enseignements et que dans sa recherche, les sciences de l’ingénieur et les technologies du digital.

Localisée sur 2 sites principaux d’enseignement et de recherche, à Lille et à Douai, IMT Nord Europe s’appuie sur plus de 20 000m² de laboratoire pour développer un enseignement de haut niveau et une recherche d’excellence dans les domaines suivants : Systèmes Numériques, Energie Environnement, Matériaux et Procédés.

Pour plus de détails, consulter le site internet de l’Ecole : www.imt-nord-europe.fr

Le poste est à pourvoir au sein du Centre d’Enseignement, de Recherche et d’Innovation Energie Environnement (CERI EE) de l’IMT Nord Europe. Une partie des missions du CERI EE (https://recherche.imt-nord-europe.fr/energie-environnement-ceri/) est de réaliser des travaux techniques et scientifiques pour le Ministère chargé de l’Environnement dans le cadre du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA, https://www.lcsqa.org/fr) et de l’observatoire de Mesure et Evaluation en zone Rurale de la pollution Atmosphérique à longue distance (MERA, https://www.lcsqa.org/fr/le-dispositif-mera). En concertation avec les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA), le CERI EE est chargé de proposer et qualifier les méthodes de mesure à déployer, de définir les protocoles, d’évaluer la qualité des données et de piloter l’observatoire MERA intégré au dispositif français de surveillance réglementaire de la qualité de l’air.


Contexte scientifique et missions du post-doctorat :

L’impact du trafic automobile sur l’environnement (abrasion des pneus et des freins, émissions à l’échappement) induit des émissions significatives de particules riches en fer, fortement magnétiques, et autres métaux lourds potentiellement toxiques. Les mesures magnétiques sont efficaces pour déterminer la distribution spatiale de la pollution ainsi que pour identifier les diverses sources anthropiques de pollution aux métaux lourds. A Paris, les arbres urbains sont une alternative intéressante, complémentaire aux stations de mesures de référence de la qualité de l’air, en tant que bio-collecteurs passifs (écorces de platanes). Exposés tout au long de l’année à la poussière urbaine, ils peuvent enregistrer le signal de la qualité d’air localement et avec une densité souvent élevée sur un même axe de circulation. L’objectif du projet CARNOT CARINGS NanoTracs « Traçage des particules fines aériennes par bio‐collecteurs passifs : lien entre exposition environnementale urbaine et l’impact sur la santé humaine » est de pouvoir corréler un niveau de pollution particulaire d’un lieu précis de la ville à un risque sanitaire potentiel. Parmi les méthodes permettant de caractériser un risque sanitaire potentiel, la mesure du potentiel oxydant (PO) des particules atmosphériques parait prometteuse et constitue l’objet de nombreuses recherches en cours. Elle vise à caractériser la réactivité oxydante des particules et par là même, d’indiquer un éventuel impact sanitaire lié au stress oxydant. Son application aux particules collectées par bio-collecteurs passifs et aux particules en suspension dans l’air nécessite des développements expérimentaux originaux. A terme, ces développements permettraient de compléter les moyens de surveillance de la qualité de l’air et de prévenir l’exposition à la pollution atmosphérique. L’étude proposée présente un caractère multidisciplinaire, à l’interface entre la chimie et la biologie.

En liaison avec le responsable fonctionnel du CERI EE, la candidate/le candidat aura pour missions de :

  • Développer, optimiser et mettre en œuvre de façon expérimentale la mesure du potentiel oxydant (PO) sur des particules collectées sur des écorces d’arbre ou par des mesures en ligne. Définir et valider un protocole d’extraction, de conservation et d’analyse des espèces oxydantes selon différentes techniques de PO (par ex. AA, DTT). Faire le lien entre ces mesures de PO avec les analyses physico-chimiques et les comparer aux analyses toxicologiques réalisées sur des cellules pulmonaires. Assurer l’interface avec les équipes multidisciplinaires du projet CARNOT CARINGS NanoTracs (ENS Mines Paris et Ecole des Mines St. Etienne). Le candidat aidera également à la supervision des analyses physico-chimique de la doctorante déjà recrutée sur le projet.
  • Contribuer à l’exploitation statistique des données de mesures de PO, des analyses physico-chimiques et des métadonnées associées.

Participer à la valorisation scientifique des données issues du programme CARNOT sous forme d’articles dans des revues avec comité de lecture et de communications orales dans les conférences du domaine. Il sera également nécessaire de communiquer sur les résultats et de s’assurer du transfert de compétences des méthodes développées.

Pré-requis du poste

Profil de la candidate/du candidat : (Prérequis/ Diplôme)

La candidate/Le candidat doit être titulaire d’un doctorat dans le domaine de la chimie analytique et/ou environnementale. Une expérience en ICP-MS, traitement statistique de données et gestion de projet sera appréciée. 

La candidate/Le candidat devra être doté(e) d’une ouverture scientifique et technique permettant de s’intégrer efficacement dans des projets multidisciplinaires. Elle/Il sera spécialisé/e dans au moins l’un des domaines suivants :

  • Analyses physico-chimiques appliquées à l’environnement ;
  • Instrumentation, mesure et qualité appliquées à l’environnement.

Aptitudes

  • Rigueur scientifique, minutie
  • Sens du travail en équipe et avec différents partenaires
  • Bonnes capacités d’organisation et de travail en autonomie
  • Bonnes capacités de coordination et de gestion de projet
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Bonne communication, capacités orales et écrites
  • Encadrement de personnels techniques ou en formation
Connaissances
  • Formation en chimie analytique et/ou environnementale
  • Assurance et Contrôle Qualité
  • Maîtrise de la langue française et de ses subtilités
  • Maîtrise de l’anglais technique à l’oral et à l’écrit
  • Maîtrise de l’informatique bureautique et du traitement statistique
  • Permis de conduire (Cat. B) apprécié


Conditions :

Le poste est à pourvoir à compter du 1er septembre 2024.

Les missions s’exerceront principalement sur le Campus de Bourseul à Douai de l’IMT Nord Europe.

La durée du contrat est un CDD de 14 mois.

Des déplacements sont à prévoir.

Possibilité de télétravailler partiellement (maximum de 2 jours par semaine ajustable en fonction des nécessités de service).

Nombreux jours de congés.

Restauration collective possible.

Prise en charge des transports en commun sur trajet domicile-travail (75 %).

Forfait mobilité durable (pour le covoiturage ou les trajets en vélo).

Complément familial selon la structure familiale.

Large gamme de prestations sociales.


Renseignements et modalités de dépôt de candidature :

  • Pour tout renseignement sur le poste, le détail des missions ou pour une visite préalable merci de vous adresser à : Laurent ALLEMAN, Enseignant Chercheur au CERI EE, laurent.alleman@imt-nord-europe.fr, 03 27 71 26 24
  • Pour tout renseignement administratif, merci de vous adresser à la Direction des Ressources Humaines : jobs@imt-nord-europe.fr
  • Par ailleurs, le poste peut être aménagé pour une personne en situation de handicap.

Les dossiers de candidature devront comprendre :

  • Une lettre de candidature,
  • Un curriculum vitae faisant état des activités d'enseignement, des travaux de recherche et publications/communications,
  • Des lettres de recommandation,
  • La copie du diplôme de doctorat (ou PhD),
  • La copie d’une pièce d’identité


Date limite de candidature : 30 juin 2024

ou