Aller au contenu

PROFESSEUR 2ème classe en Microélectronique

Sur site
  • Gardanne, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
Electronique et mécanique

Description de l'offre d'emploi

ENVIRONNEMENT DU POSTE :

L’Institut Mines-Télécom est le 1er groupe public de Grandes Écoles d’ingénieur.e.s et de management de France. Constitué de huit Grandes Écoles publiques et de deux écoles filiales, l’Institut Mines-Télécom anime et développe un riche écosystème d’écoles partenaires, de partenaires économiques, académiques et institutionnels, acteurs de la formation, de la recherche et du développement économique.

Mines Saint-Étienne, Ecole de l'Institut Mines-Télécom, est chargée de missions de formation, recherche, innovation, transfert industriel et culture scientifique. Avec 2 500 élèves, 500 personnels, et un budget de 50 M€, elle rayonne sur 3 campus dédiés à l’industrie des futurs, à la santé et au bien-être et à la souveraineté numérique et microélectronique. Elle est classée dans le top 15 des Ecoles d’ingénieurs Françaises et dans le Top 500 des Universités mondiales.

La stratégie 2023-2027 de Mines Saint-Etienne s’inscrit dans celle de l’Institut Mines Telecom. Elle a pour ambition :

  • d’accompagner les transitions écologique, numérique, et générationnelle et d’en former les acteurs,
  • de soutenir la souveraineté nationale et européenne en microélectronique et numérique.

Pour accompagner cette stratégie, elle recrute un ou une Professeur, Enseignant.e-Chercheur.e en Microélectronique.

DESCRIPTION DU POSTE :

Le poste à pourvoir est un poste de Professeur fonctionnaire en Microélectronique affecté au Centre de Formation et de Recherche : Centre Microélectronique de Provence.

Le Centre Microélectronique de Provence (CMP), situé à Gardanne (dans les Bouches-du-Rhône, 13) est représentatif de la capacité de Mines Saint-Etienne à se positionner avec leadership sur des thématiques clés de la microélectronique : (i) conception de systèmes électroniques flexibles et étirables, (ii) bioélectronique organique, (ii) sécurisation de la transformation digitale, (iv) fabrication microélectronique, et, par extension, planification et optimisation de systèmes organisationnels complexes. Il dispose de laboratoires propres à chaque thématique de recherche, ainsi que de deux plateformes : la Salle Blanche, espace de 700 m2 dédié à la microélectronique, et ID-Fab, plateforme spécialisée sur la réalisation d’objets connectés et d’interfaces sensitives.

La personne recrutée inscrira son projet de recherche dans celui de l’Unité Département Systèmes et Architectures Sécurisés (SAS).

Le département SAS étudie la sécurité des composants électroniques et des données qu’ils contiennent (tels que des clefs de cryptographie, des logiciels, des blocs de propriété intellectuelle, des données en mémoires, etc.) vis-à-vis de manipulations frauduleuses couramment appelées “attaques” matérielles. Les enseignants-chercheurs du département SAS contribuent au développement de protections matérielles, logicielles, et cryptographiques contre ces attaques, et plus largement à la proposition de solutions de sécurité pour les objets mobiles.

Le département SAS est associé au CEA Leti dans une équipe commune, l’EC SAS. Cette équipe est actuellement constituée de 30 personnes (14 enseignants-chercheurs ou ingénieurs-chercheurs et 16 doctorants, ingénieurs et post-doctorants).

Motif du recrutement :

La mission d’enseignement assurée par la personne recrutée sera assurée en priorité dans le cycle ingénieur ISMIN (Ingénieur Systèmes Microélectronique et Informatique). Cette mission d’enseignement comprend comme objectif une participation active à l’évolution et au renouvellement de nos formations dans le domaine de la Microélectronique et des outils de conception de circuits intégrés. Dans le contexte du « European Chips Act », cette mission inclura un investissement dans le développement de nouvelles formations en Microélectronique visant à accroitre le nombre d’experts en conception de circuits formés chaque année afin de favoriser le développement de ce secteur industriel. Elle comprend l’exercice de responsabilités dans l’organisation et la gestion des cursus des élèves. Les enseignements pourront également concerner d’autres programmes de formation : cycle Ingénieur Civil des Mines, master recherche, formation doctorale, formation continue et sous statut salarié.

L’activité de recherche sera exercée au sein du département SAS sur le thème de la sécurité matérielle des circuits intégrés avec un objectif de contribution à la conception de circuits intégrés sécurisés contre les attaques par injection de fautes ou par observation. Les compétences attendues s’étendent de la maîtrise des outils de conception à leur gestion, administration et maintenance. Une expérience réussie en conception et fabrication de circuits intégrés est attendue, ainsi qu’une capacité à contribuer à leur caractérisation sur bancs d’attaques. Les thèmes de recherche privilégiés concernent la sécurité matérielle des circuits, le renforcement sécuritaire des processeurs, et l’exploitation de technologies innovantes dans la mise en œuvre de nouveaux mécanismes de protection (comme l’usage de technologies de mémoires non volatiles émergentes, par exemple).

Le poste est basé sur le campus de Aix-Marseille-Provence. La participation à des activités opérées par les campus de Saint-Étienne et de Lyon et les collaborations internationales sont encouragées


Pré-requis du poste

PROFIL :

Titulaire d’un doctorat en Microélectronique et d’une habilitation à diriger des Recherches

Compétences, connaissances et expériences indispensables :

  • Expérience d'enseignement (second ou troisième cycle). L’EC a vocation à prendre en charge des actions majeures en matière d’enseignement : conception et/ou responsabilité de cursus ou de partie de cursus, gestion de partenariat international.
  • Capacité démontrée à gérer des projets de recherche (recherche subventionnée et avec des acteurs privés, encadrements de personnel de recherche) et à publier ses travaux de recherche dans des revues à comités de lecture et à élaborer une stratégie de publication et de dissémination de ses résultats de recherche
  • Capacité démontrée à intégrer les enjeux du développement durable, de la RSE et de l’éthique dans les activités d’enseignement et de recherche.
  • Maîtrise de l'anglais exigée.

Compétences, connaissances et expériences souhaitables :

  • La qualification CNU par la section 63 (Génie électrique, électronique, photonique et systèmes) sera

favorablement appréciée.

  • Expérience des enseignements à distance ou en mode hybride : en présence + à distance.
  • Expérience internationale appréciée.
  • Expérience des partenariats industriels et de la recherche collaborative avec l’industrie.
  • Participation à des actions de Culture Scientifique vers le grand public serait appréciée.

Capacités et aptitudes :

  • Qualité de la communication orale et écrite.
  • Gout pour le travail en équipe, capacité à déployer et opérer des projets collaboratifs.
  • Intérêt pour les relations industrielles, le transfert de technologies et l'innovation.
  • Développement et dynamisme des collaborations internationales.

POURQUOI NOUS REJOINDRE :

L’Institut Mines-Telecom se caractérise par :
https://www.youtube.com/watch?v=m39m6hdNC48

  • Un environnement scientifique d’excellence
  • Un groupe présentant des entités sur l’ensemble du territoire français

Mines Saint-Etienne se distingue par :

  • Un environnement de travail privilégié avec un taux d'encadrement des étudiants et un taux d’environnement (fonctions support et soutien) élevé,
  • Des moyens expérimentaux et numériques de premier plan,
  • Une progression de carrière qui prend en compte toutes les missions d’un.e enseignant.e – chercheur.e
  • Pour 83 % des personnels, la Qualité de Vie au Travail à Mines Saint-Etienne est jugée bonne ou satisfaisante (enquête février 2024)
  • Une activité de recherche contractuelle importante (11 M€ / an de contrats en Recherche et Innovation), majoritairement avec des partenaires industriels,
  • 25% d’étudiants internationaux, Membre du réseau T.I.M.E. et de l'Université Européenne EULIST,
  • Un centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle – La Rotonde - unique en France, qui démultiplie son impact sur la société (> 50 000 visiteurs par an)
  • Classée par le Times Higher Education 55e établissement mondial et 1er en France pour l’Objectif de Développement Durable – ODD 13 : Lutte contre les dérèglements climatiques
  • La possibilité de télétravail partiel
  • 49 jours de congés et RTT

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES [1] :

  • Nature et durée du contrat : Poste d’enseignant.e chercheur.e permanent fonctionaire
  • Localisation du poste : Campus Aix-Marseille-Provence, Gardanne
  • Date limite de candidature : 31 août 2024
  • Les dossiers de candidature devront comprendre :

Une lettre de candidature,

Un curriculum vitae faisant état des activités d'enseignement, des travaux de recherche et, éventuellement, des relations avec le monde économique et industriel (10 pages maximum),

A la discrétion des candidats, des lettres de recommandation,

La copie du doctorat (ou PhD), la copie de l’habilitation à diriger des recherches*

La copie d’une pièce d’identité

et sont à déposer sur la plateforme : 

https://institutminestelecom.recruitee.com/o/professeur-2eme-classe-en-microelectronique-2

  • Date de prise de fonction souhaitée : 1er janvier 2025
  • Les postes offerts au recrutement sont ouverts à toutes et tous avec, sur demande, des aménagements pour les candidates et candidats en situation de handicap
  • Emploi ouvert aux titulaires de la fonction publique et/ou aux personnes contractuelles
  • *En application du statut particulier des enseignants de l’Institut Mines Télécom (décret n° 2007-468 du 28 mars 2007 modifié), les candidats doivent justifier

a) Soit de l'habilitation à diriger des recherches prévue à l'article L. 612-7 du code de l'éducation ou du doctorat d'Etat. Néanmoins, il est souhaité, pour ce poste, une Habilitation à Diriger des Recherches.

b) Soit d'une qualification obtenue dans un Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen et reconnue comme étant de niveau au moins équivalent à celui des diplômes nationaux requis dans des conditions fixées par arrêté conjoint des ministres chargés de l'industrie et de la fonction publique.

  • Les candidats justifiant d'une qualification obtenue dans un Etat autre qu'un Etat membre de la Communauté européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen peuvent déposer une demande d'équivalence auprès d'une commission ministérielle d'équivalence.
  • Par ailleurs, les candidats doivent être ressortissants d’un pays de l’Union Européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen (Norvège, Islande et Liechtenstein) au jour du dépôt de leur candidature (loi 83-634 du 13 juillet 83 portant sur les droits et obligations des fonctionnaires. Art 5 et 5 bis et Décret n° 2010-311 du 22 mars 2010 relatif aux modalités de recrutements et d'accueil des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen dans un corps, un cadre d'emplois ou un emploi de la fonction publique française - Article 1).
  • Contacts :
    • Sur le contenu du poste :
    • Sur les aspects administratifs/RH : Servane ARRES, 0442616612, servane.arres@emse.fr


ou